Panier: 0 - 0,00€
Sébastien
TEL 07 52 03 27 28
lundi au samedi de 8 H à 19 H
- Questions articles
- Conseils
E MAIL CONTACT
- Questions articles
- Suivi commandes
- Devis

Intérêts techniques des ( revêtements, dalles, tapis ) caoutchouc pour  les chevaux en boxe

L'« antidérapant » du produit permet aux chevaux de se coucher et surtout de se relever en toute sécurité. Le risque que l'animal se froisse un muscle dorsal est quasiment nul. Par ailleurs, le cheval est un animal qui à l'état naturel est une proie; c'est pourquoi il ne se couche que très peu et pendant de très courtes durées. Son sommeil est donc précieux car il va influencer sa forme physique et ainsi ses performances.



                    

Un éleveur, un cavalier professionnel et même un particulier savent qu'un boxe est glissant pour le cheval, notamment lorsque le sol est en béton. C'est pourquoi en utilisant différentes méthodes de paillage, chacun cherche à faire en sorte de donner de l'adhérence aux sabots du cheval afin que ce dernier ne glisse pas. Il faut savoir qu'un cheval qui dérape dans son boxe et particulièrement au moment de se relever après s'être roulé ou couché, devient un animal qui aura toujours l'appréhension de se reposer au sol. Etant donné qu'à l'état naturel il est une proie, son moyen de survie est la fuite. En effet, il n'osera pas se laisser aller, alors, qu'il n'a pas la certitude de pouvoir se lever rapidement et fuir le danger. De plus il ne faut pas perdre de vue qu'un cheval est un athlète et qu'un sportif qui ne se repose pas, est un sportif dont les performances diminuent et dont la santé se fragilise.

Pour un éleveur, la présence de tapis dans le boxe de poulinage, assurera une plus grande stabilité au poulain nouveau né qui a généralement des difficultés à se maintenir sur ses pieds. Il est fréquent de voir un poulain qui n'arrive pas à se redresser, car il glisse sur un sol inadapté, ou perdre pieds en s'amusant et se froissant un muscle voir se coincer le dos.



 

L'isolation thermique du box: le cheval sera protégé de l'effet béton, s'il est installé sur une dalle ou du froid et de l'humidité provenant du sol. Le cheval aura plus rapidement des problèmes tendineux et ou osseux Il est fortement conseillé de bien les isoler du froid. Le tapis de sol  préservera le box de la chaleur estivale et du froid hivernal.

L'isolation phonique: le bruit des fers sur le sol est fortement atténué lorsque l'animal se déplace sur un tapis en caoutchouc. Cela ramènera le calme dans l'écurie. Celui-ci est très important notamment dans les écuries abritant de jeunes chevaux âgés de 3 à 5 ans, au débourrage et au travail ainsi que dans les écuries accueillant des poulinières suitées ou non. Ces dernières sont sensibles à l'environnement, elles ont besoin de se sentir en sécurité. L'ambiance du lieu doit être sereine, afin d'optimiser les conditions de gestation, puis de préserver la lactation.

Les tapis en caoutchouc atténuent le bruit des sabots. Ce dernier est bien souvent très, voire trop présent dans les écuries. Dans un élevage, une poulinière a besoin de calme pour mener à terme sa gestation. En effet, une pollution sonore trop importante peut rendre la jument très nerveuse et celle-ci ne se sentira pas en sécurité pour mettre bas.

Les poulains ont besoin de silence afin de pouvoir se reposer et ainsi avoir une courbe de croissance régulière. La bonne croissance du poulain influe sur ses qualités physiques et mentales, qui orienteront son devenir.

 

L'installation de tapis en caoutchouc permet une diminution de la quantité de litière nécessaire dans le box, réduisant également le volume du fumier à extraire de celui-ci et à stocker sur la fumière. En France, beaucoup d'écuries sont encore nettoyées manuellement, contrairement aux étables qui sont curées mécaniquement. Cette réduction de déchets permet aux palefreniers un gain de temps pour le curage des boxes.

Les tapis en caoutchouc  soulagent les articulations, tendons et muscles des chevaux. La souplesse du produit a été étudiée pour restituer à l'identique, celle retrouvée lorsque l'on marche sur une prairie. Les chevaux contraints au repos suite à une tendinite ou une inflammation musculaire sont plus à l'aise sur les tapis que sur un béton lisse paillé. En effet, étant donné qu'ils adoptent souvent la position dite de la « cigogne » (un membre suspension et les trois autres au sol) pendant de longue durée, les membres en appui constant sont soulagés.

La rentabilité

Le tapis en caoutchouc évite des blessures aux chevaux ce qui signifie qu'il réduit les dépenses en frais vétérinaires. Ceux-ci peuvent s'élever à plusieurs centaines voire milliers d'euros dans l'année, selon la gravité des maux. En effet, l'usage de ce produit atténue les problèmes de résonances osseuses, le développement de microbes et de bactéries en surface, ainsi que les problèmes respiratoires liés à ces germes. Cependant il reste difficile de faire une estimation précise d'économie réalisée, du fait du caractère aléatoire de l'apparition de tels troubles et de la vulnérabilité singulière de chaque cheval.

La notion de confort va également être prise en compte, de manière à abolir ou tout du moins réduire ce que l'on appelle « l'effet béton ». Il faut entendre par là, diminuer l'arrivée du froid par le sol, ainsi que la dureté du matériau qui peut avoir des effets nocifs sur l'animal. Le béton va user prématurément la corne du pied du cheval, si celui n'est pas ferré, et engendrer des défauts d'aplombs voire une déformation articulaire dans le cas d'un poulain en période de croissance.

Il faut savoir qu'aujourd'hui, pour la commercialisation d'un cheval de sport, il est demandé dans 95% des cas, par l'acheteur de réaliser un bilan ostéo-articulaire. Ce dernier consiste à faire des radiographies du squelette de l'équidé de manière à détecter d'éventuels signes de problèmes aux articulations. Les boiteries peuvent, en effet se déclarer après l'achat, et perturber la carrière sportive du cheval. Elles entraînent alors, une perte financière liée à l'entretien de l'équidé non productif et à l'augmentation des frais vétérinaires.

La litière est bien souvent un poste économique très important dans le budget d'une écurie. La consommation moyenne de litière varie d'une écurie à l'autre, selon la volonté du chef d'écurie. En moyenne, un box de 9m² est paillé avec 25 kg de paille pour environ 2 jours. À la fin d'un exercice la consommation de litière est gigantesque. Il en va de même pour la facture qui en résulte. Les éleveurs et cavaliers cherchent un moyen de restreindre le budget que cela engendre. Réduire purement et simplement le volume de litière afin de limiter les coûts n'est pas une solution acceptable pour un homme de cheval. Cela nuirait à la santé et au confort primaire de l'animal. La mise en place de tapis en caoutchouc permet de réduire les quantités de paille utilisées jusqu'à 40%. Le taux d'économie réalisable est variable et dépend bien évidemment du volume consommé. De plus, le confort du cheval n'est pas diminué, car le tapis agira comme antidérapant et isolant thermique et phonique.

Nous vous proposons de modier, rajouter ou supprimer une ou des parties de ce dossier sur simple demande à : confort.technical.horse@gmail.com